Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

handicap - Page 3

  • Bonne année 2014 et victorieuse campagne aux élections municipales à Boulogne-Billancourt

    DSC_9331.jpgMes chers amis,

    2013 se termine et elle restera pour moi une belle année. De beaux dossiers ont abouti dans ma délégation municipale au handicap notamment le projet de foyer ALIS, l’IME pour ados ayant des troubles du développement, l'accessibilité de la voirie, la plus grande efficience du service handicap, le soutien aux associations en charge du handicap etc... Boulogne-Billancourt a connu également une année exceptionnelle sur le plan des projets, de la gestion budgétaire, des investissements, du développement durable, de la sécurité, de la famille et de la jeunesse, de la solidarité et de la santé, de l'urbanisme, des événements festifs et conviviaux dans la ville. Mais 2013, car il faut en revenir à l’essentiel dans la vie, restera une grande année pour moi car ma famille s’est agrandie d’une merveilleuse petite Marie-Alix.

    Parlons de vous, maintenant, chers amis. Je vous souhaite bien sincèrement pour cette année 2014 une très bonne santé, le bonheur familial et professionnel, de nombreux projets, de grandes réussites, et de belles victoires électorales!

    En 2014, année d’élections municipales, je forme le vœu que partout en France, nos militants, nos sympathisants, et la majorité des électeurs se mobilisent pour exprimer leur grand mécontentement de l’action du président de la république et du gouvernement. Face à ce que la France subit actuellement, éviter la dispersion, les divisions et les dissidences est peut être tout simplement un devoir. Montrer l’image d’une droite et d’un centre politique rassemblés, même dans un scrutin local, est sans doute le début de la reconquête.

    A Boulogne-Billancourt, la campagne électorale a commencé. Les premiers tracts anonymes mais que l’on sait de nos opposants à la dérive, laissent présager de leur part une argumentation bien maigre, des débats peu élevés, des attaques personnelles et tout ce qui fait d’une campagne un bien piètre spectacle, une salissure de l'engagement politique local, indigne des Boulonnais. Que 2014 apporte à ces opposants l’envie de vrais échanges, le désintérêt personnel, le sens du bien commun et le respect de l’intelligence des boulonnais.

    Quant à nous, majorité municipale, comme nous n’avons cessé de le faire durant ces 6 années de mandat, nous irons à la rencontre des boulonnais avec autant d’humilité que de fierté. L’humilité de reconnaître ce que nous n’avons pas réalisé ou pas assez, la fierté d’avoir transformé et embelli la ville, de l’avoir très bien gérée, de l’avoir dynamisée, de l’avoir réveillée. Rassemblés autour de Pierre-Christophe BAGUET, élus, militants, sympathisants, soutiens, nous irons aussi à la rencontre de nos concitoyens avec d’autres idées et d’autres projets mais avec toujours la même passion et le même engagement pour vivre toujours mieux, ensemble, à Boulogne-Billancourt.

    A toutes et à tous, je vous souhaite une très belle année 2014.

    Avec vous,

    Pierre

  • La majorité municipale s'engage pour le sport dans notre ville, l'opposition chahutée

    sport.jpg

    L’opposition municipale de messieurs Fourcade-Vincent-Baroli etc. n’aura pas fait le déplacement pour rien, samedi matin dernier, à l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire sur le sport à Boulogne-Billancourt… …

    Un conseil municipal extraordinaire pour la majorité afin de proposer à la représentation municipale un plan d’investissement de près de 40 millions d’euros pour le sport et notamment la pratique de plein air. Ce conseil municipal venait donc consacrer un accord historique entre l’ACBB, le TCBB, et les riverains concernés par les projets envisagés. Je dis historique car après des décennies de carence à cet endroit, la majorité municipale venait proposer une délibération en mesure de rattraper une part de ce retard non moins historique.

    Fidèle « malheureusement » à elle-même, notre opposition de droite s’est lancée dans une critique aveugle et singulièrement politicienne de notre action sur le sport.  Sans gêne quant à leurs inactions et renoncements des années durant, cette partie de notre opposition nous a expliqué ce qu’il fallait faire alors qu’elle n’a pas du tout su le faire auparavant. L’exercice se voulait flamboyant, pour elle, au début mais devint rapidement pathétique et très vite conspuée avec fracas par le public présent  à ce conseil municipal. Les interventions de messieurs Cohen et Vincent furent durement « saluées » par une assistance qui ne juge que par les faits. L’ancienne majorité a laissé le sport boulonnais s’enliser dans les difficultés qu’on lui connait aujourd’hui. La majorité municipale d’aujourd’hui est venue proposer un rattrapage nécessaire, légitime et impérieux à cette situation. Nos propositions sont très fortement soutenues par le Boulogne-Billancourt sportif.

    Cette opposition municipale en fut aussi surprise qu’excédée. C’est le moins que l’on puisse dire… Peut-être un peu trop sûrs d’eux, ils n’avaient pas imaginé le revers sifflant et cinglant qu’ils ont subis par une assistance boulonnaise sportivement engagée au meilleur sens du terme.  

    J’ai voté des deux mains cette délibération car elle donne à notre ville des moyens à la hauteur de ses espérances. Sportif du dimanche, papa d’un futur petit sportif, jeune élu amoureux du sport amateur et professionnel, cette délibération projette notre ville vers une vie sportive communale à la hauteur des attentes des boulonnais. Le reste n’est que péripétie politicienne sans grand intérêt pour les boulonnais. Dans cette opposition, ils vous diront le contraire, je vous dis ce que nous, nous avons voté, pour les sportifs de Boulogne-Billancourt. Vous savez ce qu'ils n'ont pas fait, je vous dis ce que nous, nous faisons!

  • Remise du rapport sur l'accès aux soins des personnes handicapées aux ministres Touraine et Carlotti

    ATT92798.jpgJ'étais jeudi dernier à Garches pour la remise du rapport de Pascal Jacob sur l'accès aux soins pour les personnes handicapées aux ministres Touraine et Carlotti.

    En effet, entre la surmédicalisation des personnes handicapées et l'inaccessibilité des soins en ville, il y avait tout un champ de propositions à faire et c'est ce défi que ce rapport a relevé.

    Je ne pourrai pas être exhaustif mais je retiens: la formation des professionnels de santé et du domaine médico-social, notamment par des stages ou modules durant leur cursus. Développer un module "soins de la personne handicapée". Prévention des soucis de santé spécifiques aux personnes handicapées. Coordonner les soins par un réfèrent soins. Mise en place du carnet de santé spécifique et obligatoirement mise à jour. L'accompagnement dans la dignité de la fin de vie à domicile. Développement de réseaux d'informations pour les familles, un autre pour les professionnels. Création d'une plateforme d'urgences spécifique. Encourager la mobilité des professionnels de santé en ville vers des lieux accessibles. Une valorisation financière de la tarification des actes médicaux. Rendre accessible les campagnes de précention. Création d'un centre de recherche national.

    Je me permets quelques bémols à ce rapport sur le manque de réflexion autour de la problématique du handicap psychique ainsi que des sourds et malentendants.

    Marie-Arlette Carlotti a annoncé dans son discours la prochaine réunion du comité interministériel du handicap (déjà repoussée de nombreuses fois...) et s'est engagée à mettre à l'ordre du jour ces questions de santé. Malheureusement, et malgré la qualité de ce rapport, je doute que ce gouvernement n'en fasse quelque chose de concret.

  • "Hollande et le handicap", un an de rien, un an de régression.

    Communiqué du 01/06/2013 de Pierre DENIZIOT pour HandiPop-Le-Off : "Hollande et le handicap", un an de rien, un an de régression.

    Un an pour rien. Un an de néant, de vide sidéral, de vacuité dans le domaine du handicap. M. Hollande a relevé le défi de ne strictement rien faire en matière de handicap pendant 12 très longs mois. 

    A l'heure du bilan d'un an de mandat, la gauche au pouvoir peut se prévaloir d'une exceptionnelle stérilité dans ses actions et ses projets en direction des personnes en situation de handicap.

    hollande ne voit rien.jpg

    Sur l'emploi? Rien. Le logement? Vraiment rien. L'amélioration de l'AAH et donc du pouvoir d'achat? Pssschiiittt. La scolarisation et les AVS? Pas mieux et même pire (voir la proposition d'amendement scélérat). La recherche? Vous n'y pensez pas. La sensibilisation de la société? Plus tard peut-être. La loi de février 2005? Un rapport Campion-Debré (pourtant d'une grande qualité) pour caler les livres dans la bibliothèque de l'Elysée. La dépendance? Un sujet qui semble particulièrement tabou pour cette majorité. Une ministre en charge du handicap active et motivée? Elle est déjà toute entière tournée dans sa candidature aux municipales à Marseille avant même d'avoir commencé à travailler un minimum. Etc... ... ... 

    Nous sommes particulièrement attentifs à l'actualité politique et les différents discours de nos dirigeants politiques. Nous vous l'assurons, avec sincérité, nous n'avons JAMAIS entendu Hollande ou son premier ministre parler de handicap. Jamais, cela veut dire jamais. Ce n'est pas un sujet pour eux. Les personnes handicapées semblent pour eux un électorat "naturel", "captif", qui vote de toute façon à gauche et donc ne représentant pas un enjeu d'action digne d'intérêt sociétal.

    Avec le "mariage pour tous", cette gauche au pouvoir nous a abreuvé de leçons sur son désir d'égalité pour tous. Cette égalité pour tous nous semble plus soutenue auprès d'une infime minorité de la société française qu'après des 10 à 15% de la population en situation de handicap dans notre pays. 

    La conquête de l'égalité citoyenne des personnes handicapées est à ce jour, sous ce gouvernement, à l'arrêt.

    Et le constat et même plus alarmant. Aujourd'hui, depuis l'élection de François Hollande il y a un an, les conditions de vie des personnes en situation de handicap n'ont pas progressé, n'ont pas stagné, mais elles régressent.


    Préparer l'alternance, pour l'UMP, c'est ressentir l'impérieuse nécessité de formuler de l'espoir et des projets concrets pour tous nos concitoyens concernés. C'est ce à quoi handipop-le-off s'engage car la situation actuelle est insupportable pour des millions de français.

    Pour Handipop-le-off
    Pierre DENIZIOT

  • Mon interview-portrait sur YANOUS.COM

    yanous-t50.jpgJe vous invite à lire ci-dessous mon interview protrait sur le portail internet du handicap YANOUS.COM. J'ai été ravi de recevoir Laurent Lejard, journaliste, qui gère avec passion ce site particulièrement contributif et combatif!

     

       Agé de 32 ans, Pierre Deniziot est neuropsychologue en hôpitaux gériatriques. Il a été élu en mars 2008 au Conseil Municipal de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), délégué au handicap, à la dépendance et à l'accessibilité. Militant de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP)  LIRE LA SUITE ICI

     

     

  • Handipop-le-off prend de l'ampleur, grâce à vous!

    handipopleoff.jpg

    Chers amis,

    Handipop-Le-Off ne compte que quelques semaines d'existence et déjà, vous êtes nombreux à nous avoir apporté votre soutien. Recevez nos sincères remerciements.

    De nombreux témoignages expriment la déception suscitée par la manque de travail et de mobilisation du mouvement actuel associé à l'UMP, handi'pop, sur les questions de handicap pendant les élections présidentielles et législatives de 2012. Plus grave encore, son manque de réactivité face aux actions ou aux inactions de la majorité présidentielle actuelle est particulièrement décriée. 

    Il y a une demande extraordinaire de travail, de réflexion, de mobilisation et de représentativité. Cette demande est singulièrement déçue à ce jour ce qui explique et légitimise pleinement l'initiative de créer Handipop-le-off!

    Forts de vos soutiens, nous prévoyons de déposer nos statuts en préfecture dès début février. Par ailleurs, nous prévoyons de rencontrer mi-février la nouvelle équipe dirigeante de l'UMP pour leur proposer une nouvelle organisation, enfin sérieuse, respectueuse et constructive, de la mobilisation des militants et sympathisants handicapés de l'UMP.
    Quelques députés clés furent déjà sensibilisés à notre démarche ce qui sera étendu à l'ensemble des parlementaires et cadres de notre famille politique dans les tous prochains jours.

    Biensur, nous vous tiendrons informés des avancées de notre mouvement que nous animons d'un élan sincère et déterminé. Ce mouvement, c'est aussi à vous de le faire vivre en proposant vos compétences, vos idées, vos réactions, vos critiques, vos projets. Avec Handipop-le-off, c'est vous qui avez la parole!

    En 2013, tournons une page et écrivons ensemble de belles aventures militantes et politiques dans le domaine du handicap. Nous vous adressons tous nos voeux de santé, de bonheur, de joies et d'engagements!

    L'équipe de Handipop-le-off


    REJOIGNEZ NOUS !