Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre-christophe baguet - Page 4

  • Avec Pierre-Christophe Baguet, Boulogne-Billancourt sur le podium des villes les mieux gérées de France !

    Pendant la campagne des municipales de 2008, nos opposants nous prédisaient l’apocalypse financière et budgétaire pour la ville fin 2008. Puis, ne voyant rien venir, ils vous ont expliqué que la catastrophe viendrait en 2009, puis en 2010, puis en 2011 etc... etc... Les bonnes nouvelles financières se sont pourtant accumulées, années après années, pour Boulogne-Billancourt. Les faits sont cruels pour ces drôles d'oiseaux de mauvais augures. Moi, je me réjouis de tout le travail accompli par l'équipe municipale pour les boulonnais. Ils vous expliqueront que c'est un complot de Standard and Poor's et autres agences de notations, associations, cour régionale des comptes, service de Bercy etc... C'est peut-être tout simplement un gros travail réalisé par le maire et notre équipe municipale pour vous et avec vous.

     Cliquez sur les tracts pour en savoir plus

    tract 1.jpg

    tract 2.jpg

  • A lire dans Entreprendre : Ile Seguin, un des 10 grands projets qui fait rayonner la France !

    Entreprendre.jpgJe vous invite à lire ICI l'article du magazine Entreprendre qui passe en revue les 10 initiatives majeures qui vont changer notre pays. Parmi ces 10 projets enthousiasmants figure l'Ile Seguin. Ci-dessous les vidéos de la future cité musicale qui prendra place sur l’île aux côtés d'autres projets tout aussi exceptionnels. 



    Cité Musicale de l'île Seguin (3D) par PCBAGUET


    Cité Musicale de l'île Seguin "Naissance d'une... par PCBAGUET

  • La majorité municipale s'engage pour le sport dans notre ville, l'opposition chahutée

    sport.jpg

    L’opposition municipale de messieurs Fourcade-Vincent-Baroli etc. n’aura pas fait le déplacement pour rien, samedi matin dernier, à l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire sur le sport à Boulogne-Billancourt… …

    Un conseil municipal extraordinaire pour la majorité afin de proposer à la représentation municipale un plan d’investissement de près de 40 millions d’euros pour le sport et notamment la pratique de plein air. Ce conseil municipal venait donc consacrer un accord historique entre l’ACBB, le TCBB, et les riverains concernés par les projets envisagés. Je dis historique car après des décennies de carence à cet endroit, la majorité municipale venait proposer une délibération en mesure de rattraper une part de ce retard non moins historique.

    Fidèle « malheureusement » à elle-même, notre opposition de droite s’est lancée dans une critique aveugle et singulièrement politicienne de notre action sur le sport.  Sans gêne quant à leurs inactions et renoncements des années durant, cette partie de notre opposition nous a expliqué ce qu’il fallait faire alors qu’elle n’a pas du tout su le faire auparavant. L’exercice se voulait flamboyant, pour elle, au début mais devint rapidement pathétique et très vite conspuée avec fracas par le public présent  à ce conseil municipal. Les interventions de messieurs Cohen et Vincent furent durement « saluées » par une assistance qui ne juge que par les faits. L’ancienne majorité a laissé le sport boulonnais s’enliser dans les difficultés qu’on lui connait aujourd’hui. La majorité municipale d’aujourd’hui est venue proposer un rattrapage nécessaire, légitime et impérieux à cette situation. Nos propositions sont très fortement soutenues par le Boulogne-Billancourt sportif.

    Cette opposition municipale en fut aussi surprise qu’excédée. C’est le moins que l’on puisse dire… Peut-être un peu trop sûrs d’eux, ils n’avaient pas imaginé le revers sifflant et cinglant qu’ils ont subis par une assistance boulonnaise sportivement engagée au meilleur sens du terme.  

    J’ai voté des deux mains cette délibération car elle donne à notre ville des moyens à la hauteur de ses espérances. Sportif du dimanche, papa d’un futur petit sportif, jeune élu amoureux du sport amateur et professionnel, cette délibération projette notre ville vers une vie sportive communale à la hauteur des attentes des boulonnais. Le reste n’est que péripétie politicienne sans grand intérêt pour les boulonnais. Dans cette opposition, ils vous diront le contraire, je vous dis ce que nous, nous avons voté, pour les sportifs de Boulogne-Billancourt. Vous savez ce qu'ils n'ont pas fait, je vous dis ce que nous, nous faisons!

  • "Hollande et le handicap", un an de rien, un an de régression.

    Communiqué du 01/06/2013 de Pierre DENIZIOT pour HandiPop-Le-Off : "Hollande et le handicap", un an de rien, un an de régression.

    Un an pour rien. Un an de néant, de vide sidéral, de vacuité dans le domaine du handicap. M. Hollande a relevé le défi de ne strictement rien faire en matière de handicap pendant 12 très longs mois. 

    A l'heure du bilan d'un an de mandat, la gauche au pouvoir peut se prévaloir d'une exceptionnelle stérilité dans ses actions et ses projets en direction des personnes en situation de handicap.

    hollande ne voit rien.jpg

    Sur l'emploi? Rien. Le logement? Vraiment rien. L'amélioration de l'AAH et donc du pouvoir d'achat? Pssschiiittt. La scolarisation et les AVS? Pas mieux et même pire (voir la proposition d'amendement scélérat). La recherche? Vous n'y pensez pas. La sensibilisation de la société? Plus tard peut-être. La loi de février 2005? Un rapport Campion-Debré (pourtant d'une grande qualité) pour caler les livres dans la bibliothèque de l'Elysée. La dépendance? Un sujet qui semble particulièrement tabou pour cette majorité. Une ministre en charge du handicap active et motivée? Elle est déjà toute entière tournée dans sa candidature aux municipales à Marseille avant même d'avoir commencé à travailler un minimum. Etc... ... ... 

    Nous sommes particulièrement attentifs à l'actualité politique et les différents discours de nos dirigeants politiques. Nous vous l'assurons, avec sincérité, nous n'avons JAMAIS entendu Hollande ou son premier ministre parler de handicap. Jamais, cela veut dire jamais. Ce n'est pas un sujet pour eux. Les personnes handicapées semblent pour eux un électorat "naturel", "captif", qui vote de toute façon à gauche et donc ne représentant pas un enjeu d'action digne d'intérêt sociétal.

    Avec le "mariage pour tous", cette gauche au pouvoir nous a abreuvé de leçons sur son désir d'égalité pour tous. Cette égalité pour tous nous semble plus soutenue auprès d'une infime minorité de la société française qu'après des 10 à 15% de la population en situation de handicap dans notre pays. 

    La conquête de l'égalité citoyenne des personnes handicapées est à ce jour, sous ce gouvernement, à l'arrêt.

    Et le constat et même plus alarmant. Aujourd'hui, depuis l'élection de François Hollande il y a un an, les conditions de vie des personnes en situation de handicap n'ont pas progressé, n'ont pas stagné, mais elles régressent.


    Préparer l'alternance, pour l'UMP, c'est ressentir l'impérieuse nécessité de formuler de l'espoir et des projets concrets pour tous nos concitoyens concernés. C'est ce à quoi handipop-le-off s'engage car la situation actuelle est insupportable pour des millions de français.

    Pour Handipop-le-off
    Pierre DENIZIOT

  • Envoyez un chèque de 10 centimes au maire de Paris

    betrand-delanoe-impots-locaux.jpg

    Bertrand Delanoë s'est ému du sort de la pelouse du champs de mars suite à la manif pour tous du 13 janvier. Droit dans ses bottes, avec une "grande objectivité", sans aucune arrière pensée biensûr, il demande royalement au collectif de la manif pour tous 100 000 euros de réparation. Certes, il n'a jamais demandé cela à d'autres collectifs mais dans le cas présent, il s'en fait un point d'honneur. Dont acte. Je lui ai envoyé ce matin un chèque de 10 centimes d'euros pour "réparer" le préjudice de mon engagement citoyen. Je vous invite à en faire de même.

     

    voir ici l'article du parisien : Delanoë reçoit des centimes par milliers

     

    le point : pelouses du champs de mars, pluie de chèques à la mairie de paris

     

    une société lorraine se propose de replanter la champs de mars

     

  • La manif pour tous : j'y étais!

    Manifestation-17-novembre.jpg

    J'y étais, avec des centaines de milliers de français venus de toute la France, seuls, entre amis, en famille, avec des convictions politiques diverses, de confessions religieuses diverses.

    La manif pour tous du dimanche 13 janvier fut une réussite. Les chiffres de la mobilisation, minimisés sans doute sur consignes politiques, font état d'une mobilisation qui n'a pas été vue à Paris depuis presque trois décennies.

    L'ambiance était particulièrement respectueuse de tous les individus et la détermination des manifestants, face à un projet de loi baclé et irresponsable touchant à la conception de la famille et à la filliation était très positive. Je n'ai entendu aucun dérapage si ce n'est celui d'un porte-parole, Bongibault, qui a comparé Hollande à Hitler... Il a heureusement promis de s'en excuser auprès du Président ce qui est la moindre des choses. Être contre ce projet de loi nous impose de rejeter avec force toute caricature, à commencer dans nos rangs.

    Que fera donc Hollande de cette mobilisation venue des profondeurs de notre pays et de citoyens qui ne sont pas habitués à battre le pavé mais qui sont venus en masse exprimer leur opinion sur ce sujet fondamentalement sociétal?

    Ces services l'ont dit : rien. Le président normal qui "moi président de la république, je n'opposerai pas des français aux français", a décidé de passer en force. Un acte d'autorité que l'on peut qualifier de passage à l'acte pour restaurer sans grand éclat une stature présidentielle déjà anéantie par une incompétence de plus en plus visible et une impuissance criante dans les domaines économiques et sociaux.  

    mpt cdm.jpg


    Le président pour tous serait pourtant bien inspiré de recevoir enfin les représentants de la manif pour tous ce qu'il n'a jamais fait contrairement à l'ensemble des lobbys LGBT. C'est simplement une question d'équité de traitement et de respect de la diversité des opinions. Il serait également républicain qu'il laisse aux parlementaires de sa majorité leur liberté de vote dans ce projet de loi. Enfin, prendre le temps d'ouvrir un véritable débat national sur la famille aurait une allure autrement plus démocratique que de s'accrocher désespérément à une mesure qui n'a plus que pour fonction que d'être un "marqueur" de gauche sauvant les apparences.

    Je terminerai ma note en saluant la très grande mobilisation des Boulonnais et de mes collègues élus qui ont montré leur attachement fort à la famille. J'en ai croisé plusieurs dimanche après-midi et leur détermination à continuer ce mouvement est sans faille.

    Il nous faut donc persévérer dans la défense de nos valeurs et ne pas imaginer que les choses sont jouées. Notre opposition à ce projet a toute sa légitimité. Je reste mobilisé et déterminé, avec vous!

    Pierre